25 Novembre 2010 à l’IES La Puebla

Cette année nous avons aussi mis notre grain de sel pour lutter conte la violence à l’égard des femmes.  Les élèves de 3ºA/B nous le racontent dans la vidéo suivante

                                                                     Giuliana Álvarez et Mª del Mar Marruecos 3ºA/B

Anuncios

Anniversaire de la Déclaration des Droits de l’Homme

Aujourd´hui,  10 décembre,     on fête l’anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l´homme, elle a 62 ans.  Le 10 décembre 1948, les 58 Etats Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot.

En 1948 la présidente de la Commission des droits de l’homme était  Éléanor Roosevelt

La déclaration universelle est traduite dans les 6 langues officielles de l´ONU (l´arabe, le chinois, le français, le russe, l’anglais  et l´espagnol).

Aujourd’hui dans la classe d’Éducation civique, nous avons cherché des renseignements sur la déclaration des droits de l’homme, nous avons posé des questions et nous les avons répondues,  nous avons lu les articles, et nous avons choisi ces deux articles-ci :

– L´article 1: Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité

Nous avons choisi le premier article, parce qu’il nous semblait le plus important des 30 articles,  dans notre classe il y a des élèves d´autres pays et nous croyons  que nous sommes tous égaux et nous pensons ainsi.

L´article 5: Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

 Nous avons choisi cet article parce que c´est le plus juste pour tout le monde, nous venons de travailler en cours sur la non violence à l’égard des femmes et d’après nous, personne ne devrait souffrir des agressions.

 

 Ana Belén Fernández Zapata et  Anays López Ruiz (3ºA/B)

Imparfait ou passé composé?

Ce n’est pas toujours evident.  Donc, il faut s’exercer.  Allez-y! Il y a de quoi s’amuser:

Rallye de la conjugaison

Différence passé composé-imparfait

La conjugaison française

Une chanson:  Dionysos  “Anorak”

L’Alternance Imparfait-Passé composé

Il y a peut-être d’autres difficultés que vous aimeriez reviser.  Proposez-moi d’autres sujets grammaticaux qui vous intéressent.  J’attends vos commentaires.

Une Montpelliéraine à Vícar

 

Montpellier

Une ville du Sud de la France située dans la région du Languedoc-Roussillon.

 

 Une cité médiévale

 

C’est en 985 qu’apparaît pour la première fois le nom de Montpellier. Située entre l’Espagne et l’Italie mais aussi proche de la Via Domitia, ancienne voie romaine qui reliait l’Italie à la péninsule Ibérique, Montpellier connaît rapidement un important développement économique et culturel. Elle devient un centre d’échange entre le nord de l’Europe, l’Espagne et le bassin méditerranéen. La voie domitia étant un itinéraire pour le pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle, l’afflux de pèlerins provoque la naissance et l’extension d’institutions charitables et hospitalières. Des médecins juifs et Arabes, chassés d’Espagne, se retrouvent à l’Université de médecine de Montpellier, fondée en 1220. La renommée de la plus ancienne Ecole de médecine sera immense au XIIIe siècle. Ainsi, en 1289, les Ecoles de Médecine et de Droit réputées comme centres d’érudition ouvert aux pensées juives et arabes, se voient accordées le statut officiel d’universités par le pape. Au XV siècle, la réforme protestante, qui représente la remise en cause de l’église catholique, gagne de nombreux adhérents et fait de Montpellier le siège du protestantisme. Tous les édifices catholiques sont anéantis par les guerres de religion à l’exception de la Cathédrale Saint Pierre qui résiste. A la fin du XVI siècle, l’Edit de Nantes met fin aux guerres de religion et désigne Montpellier comme une des places fortes du culte protestant. A la fin du XVII siècle, l’Edit de Fontainebleau de Louis XIV révoque l’Edit de Nantes d’Henri IV et proclame le catholicisme comme religion officielle. Depuis la ville est restée majoritairement catholique.

Le XVII siècle sera celui de l’architecture montpelliéraine. Construction d’Hôtels particuliers caractéristiques du centre historique, de la Place de la Comédie (place centrale) et de l’Opéra, de l’Arc de Triomphe et de la Place du Peyrou, l’ancienne place royale construite sur ordre de Louis XIV en son honneur.

 

 

 

 

 

La Faculté de médecine

 

Cathédrale de Saint-Pierre

           

La Place de la Comédie avec l’Opéra et Les Trois Grâces

  

Une rue étroite du centre-ville

La place Royale du Peyrou

 

Montpellier aux lendemains de la seconde guerre mondiale va se réveiller peu à peu pour devenir un siècle plus tard la huitième ville de France avec 244 100 habitants. Elle possède une population étudiante très élevée, elle est estimée à 60000 dans les trois pôles universitaires et les écoles supérieures. Montpellier est le 7e pôle universitaire de France.

40% des étudiants ne sont pas originaires de Montpellier et 17% sont de nationalité étrangère. La ville possède trois grandes universités : Montpellier 1 qui regroupe des disciplines telles le droit, la médecine, la pharmacie- montpellier2 pour les sciences et les techniques et Montpellier 3 avec les lettres, les sciences humaines et les arts. L’université de médecine est la plus ancienne faculté en activité au monde et a compté d’illustres étudiants et praticiens.

Montpellier dans les arts

 

La ville brille dans différents domaines. La peinture, la sculpture que l’on peut contempler dans l’un des musées de la ville « le musée Fabre ».

L’ambiance bohème propice à la création attire de plus en plus d’artistes confirmés ou en devenir. Danse, musique, bande-dessinée, littérature et arts contemporains.

Montpellier est la ville des Festivals et propose des événements culturels dans différents domaines : musique, cinéma, danse, arts plastiques, arts littéraires, théâtre, cinéma, expositions photographiques…

Personnalités ayant vécu à Montpellier

 

–       François Rabelais

–       André Gide

–       Paul Valéry

–       Jean Moulin

–       Gustave Courbet

 

Et bien d’autres…que vous pouvez chercher !

Cécile