La Puebla se met au vert

          Des élèves de différentes classes de notre lycée sont en train de réaliser plusieurs activités qui ont pour but de faire réagir notre société et de prendre conscience eux mêmes de graves problèmes qu’on aura si nous  continuons à tourner le dos à la Nature et à ne pas faire attention aux signaux de détresse qu’Elle nous envoie

 ecologia.gif          Les élèves de 1ºde l’ESO sont en train de faire des affiches écoloqiques dans le cours d’Arts Plastiques dans le cadre d’un concours où le jury récompensera l’originalité, la qualité plastique, mais aussi la force des idées exprimées et du message transmis.  L’affiche gagnant sera publié dans notre blog.

         Les élèves de 1º de l’ESO de la section bilingue vont  planter, dans notre lycée, des arbres, de quinze variétés différentes.  Au pied de chaque arbre ils placeront une planchette décorée par eux avec le nom de l’arbre, la date et les noms des élèves qui l’ont planté.  Ces arbres grandiront avec eux pendant leur séjour dans notre lycée et constitueront non seulement un geste écologique mais aussi un lien solide  avec le lycée.

                                                              arboles.jpg   

              Les plus âgés du lycée, nos “2ºde Bachillerato“, vont aussi participer à des activités écologiques: 

  •             2ºC est en train de réaliser dans le cours de français, des affiches avec des messages écologiques pour orner notre lycée.

                       Cliquez ci-dessous pour voir quelques affiches:

                       quelques-affiches-ecologiques.doc

  •                 2ºA va nous proposer des gestes citoyens à notre portée pour contribuer à la protection de l’environnement.  Leurs idées seront aussi publiées dans notre blog et parmi tous nos visiteurs, on choisira la meilleure.
  •                 2ºA, B et C vont travailler, dans le cours de français, des chansons engagées avec cette cause, comme celle-ci dessous .


.tout-le-bonheur-du-monde.doc

Anuncios

Une lyonnaise à Vícar

LA VILLE DE LYON

L’histoire de la ville de Lyon voit son commencement avec les Romains, au Ier Siècle avant Jésus-Christ. A l’époque, Lyon s’appelait Lugdunum et les Romains la nommèrent la Capitales des Gaules.

Dès le Moyen-Age est apparu le Blason de la Ville de Lyon : blason-de-lyon.jpg

Le blason de Lyon tel qu’il est au XXè siècle se compose d’un champ de « gueules » (rouge) et d’une partie supérieure « d’azur » (bleu roi) chargé de trois fleurs de lys d’or (jaune). Le champ de gueules porte un lion « d’argent» (blanc) qui est dit rampant c’est-à-dire prêt à bondir, lampassé car la langue est identifiée.

Mais où se situe Lyon ? rodanoalpes.gif

Lyon se situe en région Rhône-Alpes et se trouve dans le département du Rhône (69).Cette ville est à 500 km de Paris (Nord) et à 300 km de Marseille (Sud).Il est agréable de vivre à Lyon car ses habitants, les Lyonnais, peuvent aussi bien se rendre à la mer ou à la montagne en quelques heures de voiture ! De plus, Lyon n’est pas loin de Genève (Suisse) et de Turin (Italie). Lyon est bordé par un fleuve, le Rhône et une rivière, la Saône.

Que peut-on faire à Lyon ? lyon.jpg

Lyon est connue pour sa gastronomie, la soierie, ses monuments (dont son fameux théâtre gallo-romain) mais aussi pour son personnage Guignol !

La gastronomie

A Lyon, nous avons la chance d’avoir un des grands chefs les plus renommés au monde : Paul Bocuse. Son fameux restaurant est situé à Collonges au Mont-d’Or, à une dizaine de kilomètres du centre ville. Mais Lyon est aussi célèbre pour ses « Bouchons lyonnais ». La plupart de ces restaurants se situent dans le Vieux – Lyon (le quartier le plus ancien de la ville) et l’on peut y manger des spécialités typiquement lyonnaises telles que : le « tablier de sapeur » (ce sont des tripes), la « Cervelle de Canuts » (c’est du fromage blanc mélangé avec de l’ail et des condiments) ou bien encore le saucisson chaud aux pommes de terre cuites à l’eau… mais il existe encore de bien nombreux plats lyonnais très prisés par les touristes ! La friandise la plus répandue à Lyon est le « Coussin de Lyon » : c’est une sorte de bonbon en pâte d’amande, fourré au chocolat.

coussin-de-lyon.jpg “Coussin de Lyon”

La soierie

On ne peut parler de la ville de Lyon sans faire allusion aux Canuts. Les Canuts représentaient à l’époque la culture ouvrière née autour de la soierie.

C’est au XVIIIè siècle que la soierie lyonnaise a connu une période très brillante grâce à une créativité hors pair. La manufacture comme le négoce se sont développés.

En 1805, Jacquard inventa la mécanique qui porte son nom. L’évolution mécanique a remplacé dès 1870 les vieux métiers à tisser par des métiers mécaniques : petit à petit, les ateliers familiaux croix-roussiens (du quartier de la Croix-Rousse) ont disparu et les Canuts avec. De cette époque prestigieuse, la région lyonnaise a gardé l’art et la manière de croiser les fils.

Les monuments et les lieux les plus visités de la ville de Lyon

Lyon est une ville agréable à visiter dans le sens où l’on peut visiter beaucoup d’endroits sans avoir à trop se déplacer en transports en commun.

Au mieux, il suffit de prendre un Velo’V : c’est un système de location de vélos permettant de se déplacer en ville sans avoir à prendre son véhicule… c’est très agréable lorsqu’il fait beau temps !

Parmi les fameux monuments je citerai La Basilique de Fourvière, la cathédrale Saint-Jean, l’amphithéâtre gallo-romain, l’Hôtel de Ville, les murs en trompe-l’œil et bien d’autres encore…

Les lieux à voir absolument sont les traboules (passages sous-terrains permettant de relier une rue à une autre), la Place Bellecour, la Place des Terreaux, les bords de la Saône et du Rhône, le fameux Parc de la Tête d’Or (parc animalier), le Vieux-Lyon, la rue de la République et j’en passe !!!!!

De plus il ne faut pas oublier de visiter les Musées de la Résistance et de l’Hôtel-Dieu.

Le Théâtre de Guignol
guignol3.jpg
Guignol est le personnage principal du théâtre de marionnettes créé au début du XIXe siècle par Laurent Mourguet. Devenu le symbole de l’humour lyonnais, Guignol est un petit artisan canut de condition très modeste, souvent accompagné de son épouse revêche Madelon et de Gnafron, ivrogne invétéré. Ils ont de fréquents démêlés avec les gendarmes.

Populaire et moqueur, Guignol est l’image du lyonnais pudique et laborieux, mystique et travailleur.

Il a connu un grand succès populaire à partir des années 1930, à la fin du XIXe la bourgeoisie lyonnaise le récupère et à la même époque, il se transforme un spectacle pour enfants.

Voilà, je vous ai présenté rapidement la ville de Lyon. Il est évident qu’un seul article ne suffit pas pour raconter l’histoire de cette si belle ville !Je précise d’ailleurs que Lyon est aussi agréable à visiter de jour comme de nuit.J’apprécie de vivre à Lyon car on peut y pratiquer de nombreuses activités culturelles. Il y a aussi trois excellentes universités… bref, il y a tellement de choses à dire !En tout cas, je suis fière d’être Lyonnaise… et pas uniquement parce que c’est la ville du fameux Olympique Lyonnais !!!!!!!!!!!!!!!!!!

ol.jpg

STÉPH


Una lección de voluntad

Para todos los que ven flaquear sus fuerzas ante las dificultades, para los que no creen en eso de “querer es poder”, para los que creen inalcanzables sus retos e imposibles sus sueños, para los que simplemente se maravillan de lo que es capaz el ser humano con tesón y mucha voluntad.

Un toulousain à Vícar

     Boudu !… Toulouse, la ville rose…            carte-de-france.jpg

     Ou comme l’a dit Claude Nougaro, chanteur compositeur incontournable de la scène toulousaine, décédé en 2004 à Paris : « la ville où même les mémés aiment la castagne ». Parce que Toulouse c’est avant tout une ville du sud, une ville où on a le sang chaud et l’accent qui chante, une ville où on hésite pas à mettre les « poings sur les I » et à ponctuer les phrases avec des jurons affectifs ; bref, c’est une ville où il fait bon vivre (certains sondages la désignent même comme la ville où il fait le « plus bon vivre de France »). Et ce n’est pas les toulousains qui vous dirons le contraire…

Toulouse, la tête dans les étoiles…        toulouse.jpg

      Le très fort taux d’accroissement de la population vient confirmer le dynamisme économique et le caractère attrayant d’une ville résolument tournée vers les technologies de pointe et l’aérospatial. En effet Toulouse n’est pas uniquement le berceau de la firme Airbus et le site de montage de l’ambitieux A380 (plus gros avion de ligne produit au  monde), mais c’est aujourd’hui une véritable technopole européenne qui regroupe de nombreuses industries de pointe en matière d’informatique et de spatial, et de nombreux instituts de recherche comme le Cancéropôle de Toulouse dont l’ouverture est prévue en 2009. En effet, la ville offre à ces entreprises un cadre de vie très attrayant et un réservoir intellectuel extrêmement dynamique. Toulouse, quatrième ville de France en nombre d’habitants (l’agglomération approche le million d’habitants), se hisse directement au deuxième rang après Paris en nombre d’étudiants. On peut dénombrer à Toulouse près de 100 000 étudiants répartis en trois universités et des dizaines d’écoles supérieures souvent d’ingénierie technologique.

…et les pieds dans la Garonne.       toulouse2.jpg

      Depuis l’antiquité romaine la ville de Toulouse, « Tolosa » en occitan, a vu son histoire couler au rythme de son paisible fleuve : la Garonne. Historiquement le fleuve était une voie commerciale de navigation fluviale, qui fut complétée au 17ème siècle par le canal du Midi et le canal latéral qui relient sur plus de 400 Kms l’océan Atlantique à la Méditerranéen. Aujourd’ hui la Garonne ne voit plus circuler que des péniches de navigation de plaisance, pour les touristes qui désirent admirer sur le fleuve les reflets des couchers de soleil, qui enflamment les briques en terre cuite rouges du pont neuf et de tous les bâtiments du vieux centre, donnant à la ville cette couleur rose qui la caractérise.

Les bo-bos et la culture toulousaine.

      Ville résolument populaire, Toulouse est le paradis des bo-bos (bourgeois- bohèmes : quarantenaires bien installés vaguement gauchistes et héritiers de l’idéologie libertaire de mai 68). Par ailleurs, Toulouse est aussi une ville qui s’est vue alimentée par différentes vagues d’immigration, qui ont donné à son caractère sa forte marque méditerranéenne. On y compte de fortes communautés algérienne et italiennes, mais la communauté étrangère qui aura historiquement le plus marqué Toulouse est sans aucun doute la communauté hispanique.  

Les Espagnols représentent l’une des plus importantes communautés étrangères de la ville avec près de 20 000 à 25 000 personnes. Il faut rappeler que Toulouse était la capitale de l’exil républicain espagnol dans les années 30. La ville a même fêté en 2006 le 75e anniversaire de la république espagnole au cours duquel le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a fait un discours qui permit à de nombreux jeunes et nouveaux toulousains de comprendre l’importance de cet exil, « Oui, l’émotion rejoint ici le calendrier de la tragédie de l’Histoire, de la tragédie d’une guerre fratricide qui jeta l’une contre l’autre, l’Espagne républicaine et l’Espagne franquiste et conduisit 100 000 républicains et leurs familles à Toulouse. Toulouse qui se souvient de la nouvelle topographie politique qu’avaient inventée les partis politiques en exil, les communistes à la Bourse du travail, les anarchistes au 4 rue de Belfort et autour de la fontaine de la place Wilson, les guérilleros au café de la Paix de la place du Capitole, les socialistes au 69 rue du Taur dans la future cinémathèque, un peu tous à l’Ateneo de la rue de l’Étoile, les moins politisés à la Casa de España. »38

Tout le sud de la France a connu une seconde vague d’immigration espagnole, d’origine économique, dans les années soixante. L’empreinte espagnole est donc forte à Toulouse. Son relais direct est la Casa de España qui existe depuis 1986, elle regroupe une association socio-culturelle et socio-éducative, qui regroupe huit associations espagnoles. Toulouse est donc la plus grande ville espagnole de France. Elle attire aussi plus largement d’autres communautés du monde hispanique (argentin, cubain …). Ainsi, on retrouve dans la ville rose une atmosphère très « latine », avec de nombreux bars à tapas, des clubs de salsa, de tango, de cha cha et d’autres danses latines ainsi qu’une ambiance nocturne très festive qui rappelle celles de Barcelone ou Madrid. Il n’est donc pas rare d’entendre parler espagnol dans le bus ou dans les rues de la ville.

Toulouse est aussi le siège de plusieurs rendez-vous culturels hispaniques, comme Cinespaña, les Rencontres du cinéma d’Amérique latine ou Mira, le festival de théâtre en espagnol.  

  

La musique francophone

Les chansons sont une ressource très utile pour apprendre des langues étrangères et en plus, c’est beaucoup plus drôle qu’étudier des verbes.  Voilà pourquoi les élèves de 4º de E.S.O. et de 1º de Bachillerato vont travailler cette année avec de nombreuses chansons dans le cours de français.   Mais, pour une fois, ce n’est pas aux  profs de tout décider, mais à eux, aux élèves, c’est à eux cette fois de décider quelle chanson, pourquoi faire et comment la travailler et j’espère sincèrement que nous allons tous nous régaler!  Notre blog va devenir l’endroit idéal pour rassembler toutes ces chansons et donner notre avis sur elles.

Aujourd’hui,  deux élèves de 1º de bachillerato D, Alicia Archilla y Desirée Mellado, ont presenté à sa classe Pour que tu m’aimes encore de Céline Dion.

Pour l’instant, vous pouvez l’écouter, plus tard elles vous raconteront comment elles ont travaillé. 

Lettre d’ Alejandro à son correspondant

Salut! Ça va?
 
Je m’ appelle Alejandro .J’ai  12 ans.J’ habite à  La Puebla de Vicar.J’ habite à  côte du  lycée. J’étudie 2º de l’ ESO.  Je suis grand, j’ai les cheveux courts et bruns et les yeux marrons. Je suis sympathique et je suis intélligent. J’ai un frère.Il s’ appelle Francisco.Il étudie 3º de l’ESO. Mon père s ‘ appelle Francisco .Il travaille à la hôtellerie. Ma mère s’ appelle Juani.Elle est maîtresse de maison. Le soir, je vais aux cours d’ anglais.Je n’ai pas d ‘animaux même si  j’ aime les animaux. Et toi?, tu as  des animaux?.Mes hobbies sont aller à la place pour être avec mes amis et jouer au  football avec mes amis.Qu’est-ce que tu aimes faire avec tes amis?.Quel sport tu préfères?, tu fais du sport?.Je n ‘ aime pas les maths ni le dessin.J’aime la musique pop et aller au cinéma.Est-ce que tu aimes la  musique ou aller au cinéma?.J’aime le chocolat et la viande.Quel est ton plat préféré?.Est-ce que tu as un ordinateur?
 
 
 Au revoir!

 Alejandro

 

Estamos contigo

rosa1.jpg

La noche del 18 de Octubre Madrid, Barcelona y Las Palmas de Gran Canaria fueron sede de atractivos conciertos en los que la recaudación se destinó íntegramente a la aecc y a su lucha contra el cáncer de mama, además, asistieron a los mismos reconocidas personalidades del deporte y el espectáculo. Los monumentos más emblemáticos de España se tiñeron de rosa esa misma noche como símbolo de inicio de nuestra campaña. Ver fotos

Día Contra el Cáncer de Mama, 19 de octubre

Nosotros pondremos nuestro centro de rosa hasta que vuelvas.